En direct du pays du matin calme, ma meilleure astuce pour gagner du temps

seoraksan-corée-du-sud

Mont Seorak, Corée du sud
Crédit photo : Sébastien Lorquet

Pendant mon cours d’« intercultural marketing » dans mon école de commerce, mon professeur nous expliquait que chaque pays avait une mentalité différente assez marquante, et que pour travailler efficacement à l’international, il fallait la connaître, essayer de la comprendre, et adapter nos comportements pour collaborer harmonieusement avec les autres.
Ainsi elle nous montrait des cartes qui classaient les différents pays du monde selon de plusieurs critères, ainsi que le niveau d’individualisme et de collectivisme.
Je donnais toute mon attention pour voir où se positionnait mon pays (c’est le réflexe de tous ceux qui habitent dans un pays étranger 🙂 ). Et la Corée se situait tout au bout, du côté du collectivisme. Je hochais ma tête comme un signe d’accord. Et je voyais que la France (ensuite on regarde le pays où on habite), se situait plutôt du côté de l’individualisme.

C’est vrai qu’en Corée, les Hommes sont la clé de tout, et qu’on dépend un peu trop les uns des autres. Rien à critiquer ! Car c’est simplement notre mode de vie. Il y a des inconvénients mais aussi des avantages : Par exemple, la société a un rôle moralisateur. Il peut y avoir des exceptions, mais on apprend ainsi la morale de manière naturelle. Ainsi, un comportement égoïste sera très mal vu par la société, sachant qu’on est un membre de cette société, mais cela peut étouffer certaines personnes créatives. Lire la suite