[Spécial été] Détente estivale avec Paul Cézanne (3/5)

Période Mature (1878–1890)

Cézanne et sa famille quittent Paris pour s’installer à Aix en Provence. Son style de peinture s’éloigne de plus en plus de celui des impressionnistes. Sa vie à Paris ne lui plait pas, avec toujours des moqueries sur ses peintures.

Il s’éloigne ainsi de l’influence de Pissarro, qui s’oriente vers le néo-impressionnisme avec Seurat, qui vise donc une approche plus scientifique pour ses paysages. Cézanne, quant à lui, commence à développer son propre style, qui sera comme une base du cubisme. Ses œuvres de cette époque sont classées comme le post-impressionnisme.

Cézanne -  Baie de Marseille vue de l'Estaque 1885

Cézanne – Baie de Marseille vue de l’Estaque 1885

Mt Sainte-Victoire (1887)

Cézanne – Mont Sainte-Victoire (1887)

Nature morte avec pommes

Cézanne – Nature morte avec pommes (1880)

En 1886, il se marie enfin avec Hortense, mais la même année il perd son père. Ce dernier lui laisse une partie de sa fortune, ce qui permet à Cézanne de continuer confortablement à oeuvrer pendant toute sa vie.

L’histoire avec son ami d’enfance Emile Zola se déroule également pendant cette époque. Zola écrit un roman qui décrit la vie tragique d’un peintre génial qui est censé représenter Cézanne. Ce personnage douteux y finit par se suicider après une vie malheureuse et pauvre. Zola lui envoie une copie et après la lecture, Cézanne lui renvoie une lettre qui déclare leur rupture.

Cézanne et Zola (1869)

Cézanne et Zola (1869)

Pendant cette période, Renoir vient parfois dessiner avec Cézanne à l’Estaque. Comme on peut le constater avec les oeuvres citées ci dessous, les deux ne poursuivent pas le même style.

Paul Cézanne Par Renoir (1880)

Pierre-Auguste Renoir – Paul Cézanne dessiné par Renoir (1880)

Cézanne Rochers à l'Estaque (1882)

Cézanne –  Rochers à l’Estaque (1882)

Rochers à l'Estaque (1882)

Pierre-Auguste Renoir – Rochers à l’Estaque (1882)

Pierre-Auguste Renoir l'Estaque (1882)

Pierre-Auguste Renoir – l’Estaque (1882)

Pierre-Auguste Renoir Mont Sainte Victoire (1888)

Pierre-Auguste Renoir – Mont Sainte Victoire (1888)

Inspiré de Cézanne, Renoir sort la même année que lui « les grandes baigneuses ». A ce moment là, les deux artistes passent une période de doute à propos de l’impressionnisme de l’époque, et cherchent à le défier.  Dans cette œuvre, Cézanne prend une position progressive avec la composition des corps et la forme féminine. Quant à Renoir, il prend une position plutôt classique inspiré de son voyage en Italie. Le point commun entre ces deux oeuvres est que le décor n’est plus qu’un arrière-plan; on se concentre sur les corps et leur structure.(source)

Paul Cézanne - Cinq Baigneuses (1887)

Paul Cézanne – Cinq Baigneuses (1887)

Pierre-Auguste Renoir - Les Grandes Baigneuses

Pierre-Auguste Renoir – Les Grandes Baigneuses (1887)