[Spécial été] Détente estivale avec Paul Cézanne (2/5)

Note : Cet article fait partie de la série sur Paul Cézanne. Dans l’article précédent, j’ai fait une introduction rapide sur l’artiste et présenté sa période noire au début de sa carrière.

Période Impressionniste (1870 – 1878)
La personne qui fait passer Cézanne de la période noire à la période impressionniste est son professeur Camille Pissarro (1830 – 1903). Il encourage Cézanne à dessiner des paysages en plein air, et sous son influence, Cézanne abandonne petit à petit les couleurs sombres et noires.

La maison du Docteur Gachet (1873)

La maison du Docteur Gachet à Auvers (1873)

Dans sa jeunesse, avec son style révolutionnaire, Cézanne passe du temps difficile en recevant des critiques et des moqueries. Pissarro reste à côté de lui pour l’aider à devenir mature en tant qu’artiste et à développer son propre style.

1873 Self portrait Camille pissarroEn plusieurs occasions, Cézanne n’hésite pas à reconnaître l’influence de Pissarro sur son évolution artistique : « Tous les impressionnistes viennent de Pissarro » ; « Il était comme un père pour moi. Un homme à consulter, un peu comme le Bon Dieu. »
Après la mort de Pissarro, dans une exposition, Cézanne liste son nom dans le catalogue en tant que « Paul Cézanne, apprenti de Pissarro »

Pissarro, connu comme une personne gentille et généreuse, était en tête du mouvement des impressionnistes. C’était une période difficile pour eux, recevant des critiques négatives du public habitué aux dessins religieux, mythologiques, ou historiques. Dans ce contexte, Pissarro joue un rôle de guide et de mentor pour beaucoup de peintres de l’époque tels que Renoir, Gauguin, Monet et Degas.

A cette période, Cézanne est assez mobile pour des raisons contextuelles (guerre) mais aussi par son envie de voyager, entre Marseille, la Provence et Paris. Voici quelques œuvres de cette période :

La mer à l'Estaque (1978)

La mer à l’Estaque (1878)

Paysage en Provence (1975)

Paysage en Provence (1875)

Jas de Bouffan (1878) à Aix en Provence

Jas de Bouffan (1878) à Aix en Provence

Sa vie est plutôt difficile, car son père banquier menaçait de couper les financements après la découverte de Hortense, la maîtresse de Cézanne, et la naissance de leur fils. Même s’il trouve quelques collectionneurs intéressés par ses œuvres, ses dessins ne sont généralement pas du tout appréciés par le public.

1873 Hortense

Hortense, Madame Cézanne (1873)

Après son installation à Auvers, il se rend souvent à pieds chez Pissarro qui habite à Pontoise pour dessiner ensemble des paysages de banlieue parisienne.

Camille Pissarro - Le petit pond, à Pontoise (1875)

Camille Pissarro – Le petit pont, à Pontoise (1875)

Cézanne - Pont de Maincy (1879)

Cézanne – Pont de Maincy (1879) – Réinterprétation par Cézanne de la composition de l’oeuvre « Le petit pont à Pontoise » de Pissarro.

Auvers sur Oise n’est pas très loin de chez moi, je pense que j’irai m’y promener un de ces jours.