[Sépcial été] Détente estivale avec Paul Cézanne [4/5]

Période finale 1890 – 1905
Pendant cette période, il se concentre sur des paysages et des natures mortes. Il approfondit son style, qui sera la base de cubisme. Influencé par Cézanne, Picasso et Matisse reconnaissent que « Cézanne est notre père à tous ».

Je pourrai peindre pendant 100 ans, 1000 ans sans m’arrêter, mais je sentirai que je ne connais toujours rien. (I could paint for a hundred years, a thousand years without stopping, and I would still feel as though i knew nothing) – Paul cézanne

Curtain Jug and Fruits (1894)

Curtain, Jug and Fruits (1894)

Mont Sainte Victoire (1897)

Mont Sainte Victoire (1897)

The Bend in the road (1905)

The Bend in the road (1905)

C’est aussi une période dans laquelle il s’isole à Aix en Provence, et petit à petit il cesse de voyager. Divers événements le bouleversent, notamment ses problèmes de santé. Cela entraîne également une dégradation de ses relations avec sa femme Hortense, et elle finit par quitter Cézanne avec son fils. Il devient de plus en plus solitaire et isolé, alors que ses œuvres reçoivent de plus en plus de reconnaissance à Paris et des jeunes artistes commencent à respecter et suivre Cézanne.

Large Bathers (1900)

Large Bathers (1900)

 The card players (1893)

The card players (1893)

La dégradation de sa vue en raison du diabète ne l’empêche pas de continuer à peindre en plain air des paysages. Il continue à peindre le mont Sainte Victoire à l’aide de la lumière du jour.

– Je veux mourir en faisant de la peinture (I want to die painting) – Paul Cézanne

En automne 1906, il sort comme d’habitude pour peindre en plein air le paysage. Il rencontre une tempête, attrape une pneumonie, et n’arrive pas à se remettre. L’histoire raconte que même alité, il a commandé nouvelles peintures avec l’espoir d’aller peindre dehors lendemain. Cependant il décède finalement peu de temps après, le 22 octobre 1906.

Avant de le considérer comme un peintre avec un talent divin, Paul Cézanne était sans doute un artiste heureux, son amour et sa passion pour la peinture lui ont même fait dépasser la peur de la mort.