Retour dans le passé : Qu’est ce qui s’est passé au moment où j’ai composé mon premier morceau ?

Scenery Wave

@ Photo credit by Sébastien Lorquet, InspiredMelodies.com

Même si je suis compositrice de musiques d’ambiance et de détente, je n’ai pas fait d’études classiques de musique et j’ai travaillé dans d’autres domaines qui n’ont pas de rapport avec la musique. Comment est ce que j’arrive à composer aujourd’hui des morceaux ? C’est une grande question pour moi aussi.

De plus, cela ne fait pas longtemps que j’ai découvert mes capacités de composition. Est ce dû au hasard ? Peut être. Que s’est il passé à l’époque où j’ai composé mon premier morceau de piano ?

Malgré toutes ces interrogations, ce qui est clair, c’est qu’aujourd’hui je fais quotidiennement ce qui me passionne et que je suis très heureuse.

Alors dans cet article, je vous propose de faire avec moi un retour dans le passé, pour observer ce qui s’est passé à l’époque où j’ai écrit mon premier morceau musical. Peut être cela nous aidera à comprendre les ingrédients nécessaires pour faire des activités de création, et que cela m’aidera aussi à comprendre comment j’arrive à composer.

J’avais un souci qui m’embêtait. Mon humeur variait assez capricieusement. J’étais contente, puis d’un coup je devenais « bof ». Certes, on dit que l’humeur des humains est cyclique, mais quand même, ce n’était pas très agréable de traverser la partie basse du cycle, qui me paraissait particulièrement plus basse que celle des autres. Surtout quand un mélange d’émotions comme la colère, la déception, et la tristesse m’envahissait, et que je ne savais pas quoi faire pour les gérer. Ce n’était pas une expérience agréable pour moi, mais cela ne l’était pas non plus pour mon entourage. Ils n’y étaient pour rien !

J’ai essayé de me reposer, comme recommandé par ma famille, mais en vain. Ce mélange de sentiments contenait clairement de l’énergie, et il fallait en faire quelque chose, mais je ne savais pas quoi ni comment.

En tant que solitaire, ce n’est pas en rencontrant des amis que je peux faire sortir mes différentes émotions, ni en faisant des activités sociales. Habituellement j’aime bien rencontrer des gens, discuter avec eux, et faire des liens, mais je ne les rencontre surtout pas pour parler de mes problèmes. Ce n’est pas mon caractère. Même ma famille ne comprend pas pourquoi je ne parle pas quand je ne vais pas bien.

Avec ma sensibilité, je ressentais beaucoup d’émotions différentes de manière subtile dans n’importe quelle situation. De plus, ces émotions était toujours un peu (beaucoup :)) exagérées. Par exemple, quand j’étais petite, même une petite chanson triste était suffisante pour me faire pleurer.

Depuis l’enfance, j’avais un endroit précieux où j’exprimais mes sentiments, mais sans paroles ; c’était devant mon piano avec des mélodies. Je jouais des morceaux de Chopin pour exprimer l’enthousiasme, Schubert pour la nostalgie, Debussy pour le rêve, et Liszt pour l’amour…Je jouais du piano des heures, comme ça, sans parler.

Ma première création a été faite là où j’aime bien me trouver
Le jour où j’ai composé mon premier morceau, j’étais en train de jouer du piano comme d’habitude, mais cette fois ci, pour oublier mon ennui. Et aucun morceau ne me plaisait ce jour, alors je voulais essayer un truc un peu différent. C’est à ce moment là que j’ai inventé « Monologue ». Certes, c’est un morceau avec une mélodie simple, mais ce morceau est important pour moi, car c’est le point de départ de ma nouvelle vie. Ce n’est pas juste après avoir inventé ce morceau que j’ai décide de devenir compositrice, mais plutôt quelques mois plus tard, après avoir composé plus de 80 morceaux, car j’ai voulu voir de quoi j’étais réellement capable. Pourtant sans avoir composé ce premier morceau, il n’y en aurait pas eu d’autres.

Aujourd’hui les émotions sont mes premières sources de création. En mettant mon énergie et mes émotions dans mon activité de création, je suis devenue beaucoup plus stable et calme dans la vie quotidienne. Je retrouve le calme en moi. Chaque sentiment est utile et peut être une source de création. Pourquoi ne pas les utiliser pour créer quelque chose dans le domaine que vous aimez ? Cela peut être dans le domaine du football, du jardinage, des jeux vidéo, du voyage… Tout est possible si vous resterez à l’écoute de vous-même !

Des émotions pour faire quoi ? Pour vivre comme la mer. En m’exprimant ainsi, je retrouve la paix en moi comme au fond de la mer, et mes diverses émotions passent au dessus de moi comme des vagues.

Cet article participe à l’évènement interblogueurs « Des émotions pour quoi faire ? » organisé par  Pierre-Cocheteux.com