[Journal Musical] 03/12/14 le bonheur des Français

Le temps devient sombre à Paris, le moindre soleil nous fait tellement plaisir.

Mon premier album officiel en Corée est en pleine préparation. Cette fois ci je produirai cet album non seulement sous format numérique mais aussi en CD. En France aussi vous aurez la possibilité d’avoir mon CD. Je communiquerai l’avancement et les détails de ce projet dans les prochains articles.

En France, je prépare bien évidemment mon troisième album officiel. Je suis musicalement très productive. En quelques jours, j’ai déjà réalisé trois partitions : Une nuit calme, MouvementT, et Invito.

Je suis également en train de rédiger mon premier livre sur la France qui sera publié en Corée l’année prochaine.
Le thème porte sur le bonheur des français. C’est un sujet très intéressant. On cherche le bonheur souvent ailleurs et parfois un peu trop loin. Une étude de TNS Sofres a récemment montré que pour les français, la personne la plus inspirante pour le bonheur et l’harmonie personnelle est le Dalai Lama, un bouddhiste asiatique. Alors pourquoi pas le bonheur des français pour les asiatiques ?

Couple meditationID-10034209

Nous poursuivons tous une vie heureuse et nous cherchons à être là où on croit que le bonheur se trouve. Montrer de quelle manière les français poursuivent leur bonheur sera un sujet qui intéressera les gens de l’autre côté du monde.

Vous jardinez, vous prenez du temps pour votre entourage, vous faites un grand repas de famille avec de longues discussions… C’est ce que vous dites à cette étude ce qui vous rend heureux dans la vie quotidienne. Le bonheur n’est pas loin, mais proche. Le bonheur se cultive à travers une vie quotidienne sereine.

Un américain renommé pour les études du bonheur confirme également ce résultat. Il a publié qu’on doit répéter quotidiennement des petits plaisirs plutôt que poursuivre sans cesse des grandes récompenses, car quelle que soit sa grandeur, nous oublions facilement le bonheur d’hier, et la durée d’un sentiment de bonheur n’est pas du tout proportionnelle à l’ampleur du plaisir de départ.

Ces jours ci, je dois avouer que beaucoup de soucis personnels ont dérangé ma tête. Penser vaguement que tout se passera bien ne marche jamais chez moi. Je veux des solutions concrètes, et parfois, cela n’est pas toujours possible de trouver une solution claire. La vie nous demande d’être souples.

Alors quand une vague de pensées négatives arrive, j’essaye de me dire que « j’ai fait de mon mieux et je laisse maintenant la nature agir ». C’est un entraînement que je fais sans cesse pour retrouver la paix en moi et pour m’apprendre à accepter qu’il faut laisser une place à la nature pour qu’elle puisse agir. Il ne s’agit pas d’un renoncement à ma volonté, mais j’apprends à être ouverte pour communiquer aussi avec la volonté du ciel.

P.S : A propos de ce livre, je vais avoir besoin de votre participation pour mieux comprendre vos sources de bonheur. Préparez vous 🙂 A la prochaine newsletter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *