L’horreur chasse la chaleur ! – 10 morceaux de musique qui font peur

Il fait bien chaud cet été. Certes c’est mieux qu’un temps pluvieux, mais dans la durée ça devient difficile à supporter. N’oubliez pas de boire régulièrement et de rester au maximum au frais. En attendant que la canicule s’en aille je vous propose une idée originale pour vous rafraîchir un peu. Ce sera évidemment avec la musique !

En Corée on dit que l’été c’est la saison des films d’horreur. On pense que regarder des films de ce type fait oublier ou chasse la chaleur. Dans des scènes très tendues, on a la chair de poule, des sueurs froides dans le dos, et on frémit de peur. Voilà on sent le froid 😉 Vous vous en doutez bien, la musique joue un grand rôle pour créer ce type de sensation. Alors aujourd’hui je vous présente ma sélection de musiques de films d’horreur. Avez-vous déjà pensé à les écouter séparément (en dehors du film) ? Lire la suite

Petite excursion à Auvers-sur-Oise : A la rencontre de Van Gogh

Auvers-sur-Oise, à 30 km de Paris est un petit village tranquille mais digne d’être appelé une ville d’art. Cette ville est surtout très célèbre pour être la dernière demeure de Van Gogh, dans laquelle il est décédé en 1890. J’habite à proximité de cette ville (1/2h en voiture) ; j’y suis allée faire une petite excursion mi-juin et j’ai passé une journée très agréable. Au départ c’était pour Van Gogh que je m’y suis rendue, mais finalement j’ai été charmée par la beauté du village et j’ai pu découvrir d’autres artistes qui ont fait une escale dans cette ville.
Depuis la gare, j’ai marché le long de la rue du Général de Gaulle pour arriver au Parc Daubigny. Il y a là l’office du tourisme de la ville et j’y ai obtenu le plan de la ville. Le personnel m’a proposé différents circuits de promenade possibles en fonction de mes moyens de déplacement et de la durée de séjour.

Plan de la ville Auvers-sur-Oise

Vous verrez le nom Daubigny un peu partout dans cette ville. Il y a d’abord ce Parc Daubigny où on peut apercevoir la statue de Van Gogh, réalisée par Zadkine, sculpteur cubiste russe. Ensuite le musée Daubigny puis la maison atelier de Daubigny. La dernière est connue pour avoir été décorée par ses amis peintres, comme Corot et Daumier. Enfin il y a la rue Daubigny, que vous traverserez probablement durant votre promenade, ainsi que le buste de Daubigny devant l’église. Charles François Daubigny (1817-1878) est un paysagiste français, mais il a également exercé en tant que mécène pour des artistes en difficulté. Il est également connu pour être un des peintres pionniers qui ont démarré le mouvement de l’impressionnisme. Il s’est installé à Auvers-sur-Oise en 1857, et il considérait cette ville comme un lieu d’inspiration pour son art.

Ma visite a commencé à partir de la maison de Van Gogh, où il a vécu pendant ses deux derniers mois. C’était une petite auberge où il pouvait dormir et manger. Sa chambre située au deuxième étage était très petite et on sentait bien la chaleur de la journée sous les toits. L’artiste, très peu reconnu pendant sa vie, vivait à l’époque de l’argent envoyé par son frère Theo. Malgré tout, il a été particulièrement productif pendant cette période, il y a produit presque 1 toile par jour, ce qui fait un total de 78 toiles. Une telle productivité est exceptionnelle pour un peintre.

Van Gogh était auparavant installé dans le sud, à Arles ; il remonte à Paris pour plusieurs raisons. D’abord pour raisons médicales, il avait un problème de santé mentale assez compliqué et plutôt grave, et il voulait se rapprocher de son frère Théo, qui habitait à Paris. Et Vincent a tout de suite eu un coup de cœur avec cette ville d’Auvers, car elle reste proche de Paris, mais on a l’impression d’être en pleine campagne. De plus il avait son ami Pissarro pas très loin (à Pontoise), celui-ci lui a présenté le Docteur Gachet, qui est vite devenu un ami fidèle de Van Gogh.

Il est un peu dommage que la maison ne possède encore aucune des peintures de Van Gogh. Une fondation a lancé un projet pour acquérir une de ses oeuvres, et l’appel aux mécènes est en cours. On imagine bien que cette affaire demande de mobiliser pas mal de ressources et que cela prendra du temps. Les œuvres de Van Gogh coûtent tellement cher aujourd’hui, elles se classent parmi les plus chères du monde. Vous pouvez aller voir les actions que mène l’institut Van Gogh en vous rendant sur leur site web officiel.

En sortant de la maison, j’ai pris le chemin qui monte vers l’atelier de Daubigny, puis traversé un grand champ de blé et de maïs pour aller voir les tombeaux de deux frères Van Gogh. C’est notamment sur ce champ qu’il a peint le dernier paysage de sa vie. Les tombeaux de deux frères sont modestes, ils n’ont pas de stèles, ce sont des simples pierres couvertes de petits arbustes. (Pour info : la fondation agit également pour protéger et préserver ces tombeaux) Après, en descendant la rue, j’ai visité l’église, celle qui est si connue car représentée sur une de ses toiles. J’ai fait également un petit tour du village, il était calme et très mignon.

Le champ de blé aux corbeaux, 1890

Tombeaux de deux frères Van Gog

L’église d’Auvers-sur-Oise, 1890

Je voulais visiter la maison du Docteur Gachet. Sa maison abrite aujourd’hui un musée, et une exposition sur le thème de « Melancholia, art et psychiatrie au 19è siècle » était en cours. Quand j’y suis arrivée, c’était trop tard, le musée fermait ses portes. L’exposition est maintenant finie mais je compte y retourner bientôt, au moins pour visiter la maison et le jardin (peints également par Cézanne et Van Gogh).

Si visiter cette ville vous intéresse, je vous invite à y aller quand il fera beau. On profite mieux de la ville à pied. Il y a des parcs un peu partout, on peut trouver facilement les endroits pour pique-niquer. Vous pouvez accéder à la ville bien évidemment en transports en commun en prenant le train à la gare de St Lazare. En voiture, il y a un parking gratuit à côté de la gare (c’était relativement tranquille, mais je ne sais pas comment la situation sera pendant la période de haute saison).

Si vous aimez Van Gogh, je vous recommande fortement d’aller voir le musée de Van Gogh à Amsterdam. Là, on peut se plonger pleinement dans son monde. Personnellement une journée n’a pas été suffisante pour tout bien regarder. Ses toiles me paraissaient tellement belles que j’ai passé un long moment devant chacune d’elles avec un audio guide, et j’étais émue tout au long de ma visite.

Yoon Sun Nah : Les Français me présentent cette chanteuse de Jazz sud coréenne !

_AH_5659_1_2Ce sont les Français qui parlent d’elle, j’avoue qu’en Corée, je n’ai pas vraiment entendu parler de cette chanteuse légendaire. Les Français sont fiers d’elle et fiers d’avoir fait grandir ce talent du Jazz en France.

J’ai été très étonnée en cherchant son nom dans Google. Énormément de journaux renommés comme les Echos, Le Monde ont parlé de ses concerts et de ses musiques. Ils ne cachent pas leur grande admiration.

Toujours modeste, Yoon-Sun NAH, chanteuse de Jazz sud coréenne rougit face à tous ces compliments, et se trouve chanceuse de pouvoir organiser plus de 100 concerts par an dans le monde, en particulier en France. D’après son guitariste Wolf Wakenius, depuis qu’ils travaillent ensemble, Yoon-Sun Nah ne s’est jamais plaint de fatigue ni de son planning dur : aujourd’hui à Paris, lendemain à Toronto ensuite à Séoul… Lire la suite

[Spécial Nöel] Le chant des anges

libera 1Nöel approche. Je remplis sans interruption mon bureau de travail avec les chants de ces anges. Leur voix est extraordinairement belle et sublime. Leurs morceaux me semblent bien adaptés à l’hiver. Peut être c’est parce qu’ils sont tout purs et jolis comme la neige… En écoutant leurs chants, je me sens détendue et je me dis qu’enfin je peux travailler dans une bonne ambiance à cette période de Noël. Ceux dont je parle, c’est Libera. Lire la suite

[Article invité] Hiromi Uehara – Le Portrait et la Découverte

Article rédigé par Sébastien P.

Mots de Solip : Je tiens à remercier Sébastien pour ce bel article sur Hiromi. De plus c’est grâce à Sébastien que je découvre cette artiste talentueuse (j’ai l’impression que le mot « talentueuse » n’est pas suffisant pour elle). Elle a joué avec Chick Corea, et Oscar Peterson. On ne peut pas faire mieux ! Sur scène, ce génie devient une avec le piano; elle est fascinante, elle s’y éclate, elle trouve sa paix. Tout cela est bien beau à regarder ! Laissons nous guider par Sébastien pour ce voyage vers la découverte de Hiromi.

Hiromi+Uehara+HiromiHiromi, à 34 ans, a déjà composé 8 albums qui l’ont fait pénétrer dans le cercle très fermé des pianistes de jazz incontournables. Retraçons son parcours, qui est à mon humble avis, idéal et talentueux avec des rencontres déterminantes. (image : last.fm )

Tout démarre par sa maman. Celle-ci, déçue ne pas avoir pu construire une carrière musicale professionnelle, engage le professeur Noriko Hakita dans leur ville natale, Shizuoka sur la côte pacifique du Japon. Ce professeur sera l’élément clé qui fera émerger le talent de Hiromi. Lire la suite

5 morceaux pour l’automne

1407842_62268976_reduite
Nous sommes en automne. Paris reste beau comme toujours, mais l’automne parisien ne ressemble pas à celui que j’ai connu en Corée.

Chez moi c’est un peu différent. Pendant cette belle saison, le paysage change complètement. Les arbres alignés au bord des rues tels que les ginkos, les érables, les platanes s’habillent de différentes couleurs, en jaune, orange, rouge. Cela fait un paysage tout à fait sympathique à voir. Lire la suite

Enya depuis son monde merveilleux

EnyaPendant la première année de ce blog, je vous ai présente les artistes que j’aime personnellement et qui m’inspirent directement.

Cette année je prends une nouvelle approche. J’ai décidé d’analyser aussi des artistes qui ont fait beaucoup de succès dans le milieu New age. Pourtant le terme New age m’embête un peu. Je suis bien consciente que ce genre musical (de la Neo classique, la musique électronique jusqu’aux bruits de la nature) est tellement large et flou qu’il n’en existe pas de définition claire et que pas mal d’artistes refusent donc de se positionner dans cette catégorie de musique.

Mon but n’est pas de créer une polémique pour décider si cet artiste est New age ou pas. Je souhaite vous faire comprendre que le New age n’est pas limité aux morceaux de Yoga, mais qu’aujourd’hui beaucoup de musiques instrumentales et d’ambiance sont souvent classées dans cette vaste catégorie. Ce que je comprends avec le New age est qu’en fait les tendances musicales actuelles vont vers la diversité.

Ce mois ci je vous présente Enya. Je pense qu’il est important de vous expliquer un tel choix. D’abord beaucoup de gens connaissent cette artiste. Même si on ne la connaît pas, on a au moins une fois entendu ses morceaux, dans des films, à la radio, au supermarché, ou dans un café. Et pour moi c’est une des artistes les plus réussies et les plus représentatives de la musique New age, même si elle-même elle ne veut pas être positionnée dans cette catégorie de musique.

Le succès d’Enya est énorme dans le monde entier depuis les années 90. Elle est la musicienne solo la plus vendue en Irlande. Plus de 75 millions de ses disques ont été vendus dans le monde entier. Elle a gagné divers prix très renommés, notamment les Grammy Awards. Lire la suite

Yiruma, son journal intime en mélodies (2/2)

yiruma 2Nous sommes toujours avec Yiruma 🙂 Le mois dernier, je vous ai présenté son parcours, ses inspirations ainsi que sa philosophie musicale. Aujourd’hui comme prévu, je reviens vers vous avec ma sélection de 10 morceaux de détente écrits par Yiruma.

Ce sont des morceaux calmes et doux, je pense que vous pouvez les écouter avant de finir votre soirée ou pour une pause. Ces morceaux détendent tellement qu’une anecdote dit que Yiruma n’hésite pas à réveiller ses auditeurs au milieu de son concert. Il avoue (en riant) que ses musiques font dormir certaines personnes. Alors si vous avez un problème de sommeil, voilà une solution que vous pouvez tester 🙂

C’est vrai que chez Yiruma, on ne trouve pas de morceaux passionnés, vifs, ou stimulants, ses morceaux sont souvent tranquilles, calmes et reposants. En fait ils sont teintés de sa personnalité; l’artiste sud coréen se déclare une personne très calme et tranquille. Lire la suite

Yiruma, son journal intime en mélodies (1/2)

yiruma 1Note: Cet article est uniquement basé sur de nombreuses interviews que Yiruma a accordées depuis ses débuts en 2001, en Corée. Évidemment toutes les sources sont écrites en Coréen. Comme j’ai beaucoup de choses à dire sur lui, je vous le présente en deux parties : ce mois ci je vous présente sa biographie ainsi que sa vie musicale, et le mois suivant mes sélections avec quelques explications intéressantes. Lire la suite

7 morceaux pour bien commencer votre matinée

7 morceaux pour bien commencer votre matinéeJ’avais envie de vous aider à mieux vivre dans votre vie quotidienne, alors je vous ai préparé une liste de morceaux Newage Classique pour bien démarrer votre matinée. Bien passer sa matinée est très important; pour beaucoup de gens, cela détermine même l’humour du jour.

Le rôle de la musique est plus important que ce que vous imaginez : en écoutant de la musique stressante par exemple qui accompagne des scènes tendues dans un film, votre tension augmente ainsi. Par contre avec un morceau naturel et joyeux, votre humeur change de manière plus positive.

Pourquoi ne pas essayer de rendre votre matinée plus positive, motivante, et fraîche ? Voici mes sélections de 7 morceaux : Lire la suite