[Article Invité] Comment maîtriser l’interprétation de « Love Yourself » ?

Note de Solip : Quel honneur pour moi, ce super article d’invité d’Aurélie ! Pianiste et professeur de piano, elle vous apprendra étape par étape comment jouer une de mes compositions Newage : « Love Yourself ». J’apprécie beaucoup son approche, sa manière de décortiquer le morceau et sa méthodologie, que je ne pourrai jamais imaginer avec mon profil autodidacte. Je vous souhaite une très belle lecture et n’hésitez pas à vous rendre sur le blog d’Aurélie pour améliorer votre technique de piano !

La partition de Love yourself est disponible dans la bibliothèque. (Le code d’accès est communiqué uniquement aux abonnés à la Newsletter Inspiration) Et vous découvrirez le morceau en écoutant la vidéo ci-dessous.

Je suis Aurélie Chevalier auteure du blog 1piano1blog.com et professeure de piano. J’ai découvert ce blog, Inspired Melodies il y a quelques mois. Je dois dire que je suis immédiatement tombée sous le charme des belles compositions de Solip. J’ai téléchargé le cadeau de bienvenue et j’ai reçu l’e-book de partitions de piano Newage. La découverte d’une nouvelle partition est une de mes activités favorites dans la vie. J’adore lire de la musique et jouer du piano. Cela me motive énormément !

1piano1blogLes quatre partitions sont classées par ordre de difficulté. Je vous propose ma méthodologie pour aborder le dernier morceau du book « Love Yourself« . Comme j’enseigne le piano depuis pas mal d’années, au fil du temps j’ai élaboré ma méthode personnelle pour aider mes élèves à bien jouer du piano. J’espère que cela vous aidera aussi.
Vous êtes sur ce blog car vous aimez le style Newage et les compositions de Solip en particulier. Vous rêvez de jouer certaines de ces belles mélodies. Vous avez téléchargé le book de compositions, vous avez regardé les pièces. Et vous vous êtes rendu compte que ces pièces sont bien plus difficiles qu’elles en ont l’air ! Du coup, vous avez laissé de côté, en vous disant “je verrai plus tard”. Si c’est ce qu’il s’est passé, alors lisez cet article il est fait pour vous.
Je vais vous montrer ma manière d’aborder une partition et vous m’en direz des nouvelles ! Vous allez me demander qui je suis pour prétendre vous aider à mieux jouer du piano. J’ai appris le piano très jeune et je l’enseigne depuis une vingtaine d’années. J’ai vu de nombreux élèves et j’ai toujours cherché à comprendre leurs difficultés. Au fil des années j’ai élaboré ma méthode qui a aidé de nombreux pianistes. C’est pourquoi je vais vous montrer cette méthode pour apprendre “Love Yourself” de Solip.
C’est une méthode pas à pas, pour apprendre à bien jouer un morceau. Si vous suivez bien chaque étape de cette méthode, vous mettez toutes les chances de votre côté pour réussir à bien le jouer (à part si vous n’avez pas le niveau requis pour jouer le morceau bien sûr !) De mon point de vue, c’est un morceau de niveau 5 ou 6e année.

Nous allons suivre les étapes suivantes :
• Analyse globale
• Mains séparées
• Mains ensemble
• Enchainements
• Tempo
• Interprétation et mémorisation
Nous allons décortiquer la méthode ensemble. Vous adapterez les étapes en fonction de votre temps et de votre niveau. Je vous expose la méthode et vous suivrez les étapes à votre rythme.

Analyse globale :
C’est une composition de trois pages avec un bémol à la clé. La tonalité est sol mineur au début et Fa Majeur à la fin. La mesure est à quatre temps. J’ai découpé la partition en plusieurs parties pour pouvoir travailler en détail. Voici la segmentation :
A mesures 1 à 8 : c’est le thème principal de Love Yourself.
B mesures 9 à 12 : c’est une partie intermédiaire plus courte.
A’ mesures 13 à 20 : on retrouve le thème principal avec des variantes rythmiques à la main droite, des basses à l’octave et des changements d’harmonies pour la main gauche.
C mesures 21 à 29 : ce passage est plus calme, aérien.
A’’ mesures 29 à 36 : c’est le thème principal renforcé à l’octave à la main droite et avec une main gauche plus fournie. Le tout dans une nuance forte.
D mesures 37 à 44 : partie intermédiaire qui revient dans une nuance plus douce.
A’’’ mesures 45 à 52 : dernière exposition du thème en octave et fort.
B’’ mesures 53 à 56 : coda ( terme musical pour la fin du morceau) en Fa Majeur .

Déchiffrage, mains séparées
L’exercice suivant est à faire 5 fois par jour pendant une semaine. Jouez la partie A mains séparées. Répétez 5 fois chaque mains en nommant le nom des notes. Faire cet exercice vous permettra de détailler les accords de la main gauche. En jouant mains séparées vous gagnez du temps pour les étapes suivantes, surtout pour l’étape “mémorisation” ou vous apprendrez à jouer le morceau par cœur.
Faites cet exercice pour chaque partie (A, B, A’, C etc…..)

Coordination, les mains ensemble
Dans cette étape vous jouerez progressivement chaque partie mains ensemble. Jouez lentement et régulièrement, c’est très important. Prenez vraiment le temps de jouer lentement. Beaucoup de pianistes font l’erreur d’y aller trop vite au départ. Mettez le métronome à 50 à la noire pendant 4 temps avant de jouer, imprégnez-vous du tempo, puis éteignez-le. Jouez votre partie. Répétez-la 5 fois.
Suivez le même procédé pour jouer B et A’ . Vous serez à la fin de la première partie. Cela va vous prendre un certain temps, si vous ne pouvez pas consacrer autant de temps que nécessaire, notez sur votre partition l’endroit ou vous vous êtes arrêté et reprenez le lendemain là où vous en étiez. Vous avancerez petit à petit, c’est une étape nécessaire pour passer à la suite.
Déchiffrez selon cette méthode le morceau en entier. Certaines personnes réussiront à le faire en une semaine là où d’autre auront besoin de 3 semaines. Si vous faites partie du 1er groupe, ne négligez pas cette étape car vous en aurez besoin pour la mémorisation. Si vous faites partie du 2e groupe, bonne nouvelle, tous les efforts que vous aurez fait vont vous servir pour la suite !

Enchainement des différentes parties
Vous avez appris votre morceau par petits bouts, il est temps de travailler les enchainements. Vous allez vous concentrer sur la première page car c’est la première partie du morceau. Jouez toute la page et repérez les endroits qui bloquent. Inscrivez une croix à chaque endroit.
La première chose à faire est de se débarrasser de ces petits endroits qui bloquent. Isolez-les et répétez-les 5 fois tous les jours pendant une semaine. En parallèle vous jouez la page en entier lentement (50/60). Votre objectif est de réussir à jouer lentement et régulièrement toute la première page.
Répétez le même procédé pour la deuxième puis la troisième page. Quand vous saurez jouer chacune des 3 pages, lentement et régulièrement, vous pourrez jouez le morceau en entier.

Le tempo
Vous jouez le morceau en entier lentement et régulièrement. A partir de maintenant vous vous concentrez sur le tempo. Pour cela nous allons utiliser le métronome. Tout d’abord cherchez votre tempo de confort, par exemple 50. Le tempo de confort est celui dans lequel vous êtes capable de jouer toutes les parties en suivant le métronome. Comptez à voix haute 1-2-3-4- puis comptez mentalement 1-2-3-4- et jouez votre morceau avec le métronome. Suivez bien votre métronome. A ce stade, vous connaissez votre partition, vos doigts connaissent la route et vous pouvez vous concentrer sur le métronome. Si vous n’avez pas l’habitude d’utiliser un métronome, alors faites quelques exercices simples, comme mains séparées au métronome à 50. C’est très lent, mais habituez-vous à l’utiliser c’est une instrument formidable ! (si, si !) Vous en tirerez même un certain plaisir ! Vous augmenterez votre métronome cran/cran, c’est à dire 50/54/58/60/63 etc. Jouez chaque cran et augmentez tant que vous pouvez. Quand vous êtes arrivés au maximum de vos possibilités, revenez en arrière et diminuant d’un cran à chaque fois pour revenir à votre point de départ.
Le lendemain, prenez un point de départ légèrement plus haut que la veille et refaites le même exercice en montant progressivement et en diminuant pour revenir au point de départ. ce travail est difficile mais d’une redoutable efficacité.

Mémorisation et interprétation
Vous travaillerez la mémorisation et l’interprétation en parallèle. Libérez-vous de votre partition. Si vous souhaitez vraiment interpréter “Love Yourself”, vous devez le jouer par cœur. Prenez le temps qu’il vous faut pour le faire, mais faites-le. Fixez-vous un objectif. Apprendre par cœur la 1ere page, ou bien les 3 premières lignes. C’est à vous de déterminer ce dont vous êtes capable de faire en une séance. Cela peut varier en fonction du temps ou de votre forme.
Commencez par jouer ce que vous pouvez, ne serait-ce la première mesure. Posez votre partition près de vous (pas sur le pupitre du piano ), regardez votre partition puis jouez. Regardez à nouveau votre partition quand vous bloquez et continuez. N’allez pas plus loin pour aujourd’hui et recommencez le même passage. Jouez depuis le début, en cas de “trou de mémoire” regardez la partition. Vous pouvez aussi vous amuser à jouer les yeux fermés.
Pour l’interprétation, commencer par identifier les phrases musicales. Dans cette composition, les phrases musicales font quatre mesures. Faites vivre ces phrases musicales en leur donnant un certain élan, une dynamique en début de phrase. Pensez à baisser très légèrement le son à la fin de la phrase. Respirez avec vos poumons mais aussi avec vos mains et vos poignets. Puis relancez avec la phrase suivante.
Faites bien attention je ne dis pas d’accélérer et de ralentir le tempo. Ce n’est pas la même chose. Suivez chaque phrase musicale avec ses nuances. Vous pouvez bien sûr ré-écouter l’interprétation de la compositrice pour vous en inspirer.
J’espère que cet article vous aidera dans l’apprentissage de cette belle composition et je remercie Solip de m’avoir permis de partager un moment avec vous.

Aurélie pour 1piano1blog.

4 réflexions au sujet de « [Article Invité] Comment maîtriser l’interprétation de « Love Yourself » ? »

  1. Les conseil d’Aurélie sont très intéressants, je vais les suivre pour d’autres morceaux car je n’ai pas le niveau requis pour jouer tes oeuvres, Solip. Merci à toutes les deux.
    Bon courage pour la suite de tes projets.
    Marie-France

    • Merci Marie-France pour votre message. C’est vrai que les morceaux de Solip requièrent un certain niveau ! Je vous accueillerai avec grand plaisir sur 1piano1blog. A bientôt !

  2. Je tiens te remercier Solip d’avoir accepté mon article. J’ai particulièrement apprécié de détailler cette composition. Et j’ai l’impression de mieux comprendre d’où vient le charme de ton inspiration 🙂

    • Aurelie, merci encore pour cet article.
      De mon cote c’est un vrai plaisir et honneur de voir qu’un professionnel analyse ma composition avec tant de précision. J’avoue que je n’ai pas ce réflexe analytique et justement ton article me permet de voir comment je peux améliorer mes compositions en cours. Mille mercis et bravo 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *